La 15ème lancée aujourd'hui

Le comité des fêtes de la ville de Béjaïa, en collaboration avec l’assemblée populaire communale, lance, aujourd’hui, la 15ème édition du Festival de la chanson amazighe. La manifestation s’étalera jusqu’au 20 août et sera abritée par deux sites : La Place du Palmier sis à proximité du siège de la wilaya et le Théâtre Régional de Béjaïa. Cette 51e édition est consacrée comme hommage aux artistes de la wilaya. La nouveauté cette année, le concours sera destiné aux musiciens et non par aux chanteurs comme de coutume. Monsieur Bouchebbah Malek, commissaire du Festival et responsable du service social à l’APC de Béjaïa, a expliqué : «Dans les éditions précédentes, on évaluait la voix dans la chanson amazighe, mais cette année, on a choisi de considérer la voix comme simple accessoire. En effet, on ne peut pas avoir une bonne interprétation si la voix n’est pas bien accompagnée. On a voulu, pour une fois, mettre la lumière sur les orchestres». Il précisera : «Le travail a commencé au mois de Ramadhan. Chaque chanteur a choisi son orchestre et c’est de là qu’on a pris les musiciens les plus sollicités pour les inviter à participer. Dans chaque famille d’instruments, nous avons pris trois candidats». Par ailleurs, le jury est composé de cinq membres, chacun étant professionnel dans un instrument. Tous sont musiciens et professeurs de musique qui évalueront le côté technique des prestations. «C’est une première. L’objectif est de permettre décantation et faire des catégories en termes de cachets. Le cachet du musicien lauréat au concours sera différent des autres musiciens qui jouent du même instrument. La bonne technicité sera évaluée en termes d’argent, ce qui sera un début pour une grille de catégorisation de chaque musicien en termes d’argent», nous explique monsieur Bouchebbah. Il précisera encore : «Pour cette édition, ce sera un Festival amazigh-kabyle, pour les prochaines éditions il pourrait être amazigh-chaoui ou amazigh-tergui, etc. Il y aura un tiret pour chaque édition». Concernant les hommages, monsieur Bouchebbah nous apprend que, différemment des éditions précédentes où un seul hommage est consacré durant tout le Festival, cette année, il y aura un hommage pour chaque journée du Festival». La ville de Béjaïa accueillera donc, dès aujourd’hui, de belles soirées, animées par des dizaines de chanteurs kabyles. Pour le programme réservé à La Place du Palmier, toutes les soirées démarreront à 20h30. Pour ce soir, le public écoutera le grand chanteur Akli-D, Aziz Zaidi et Mounia Ait Meddour. L’hommage du jour sera destiné à feu Kessai Loucif, dit Loucif Al Assima. Pour la soirée de demain, elle sera animée par la grande diva Massa Bouchafa, par Boudjemaa Agraw, Arezki Methia et Boubekeur Kharraz. L’hommage sera consacré à l’artiste Rachid Bencheikh. Pour la soirée de vendredi, le public sera gratifié des interprétations de Samia Brahmia et Hafid Djemai. La soirée sera dédiée en hommage au grand artiste Tahar Khalfaoui. Au programme de samedi, il y aura la grande chanteuse HassibaAmrouche, ainsi que Rachid Kouceila, Fafa Abdjaoui et ZahirAbdjaoui. L’hommage du jour sera adressé à la mémoire de l’artiste populaire, feu Mekbel Boualem, dit Boualem Achour. Pour la clôture, il y aura au programme : Ali Amrane, Mamou Benzaid, Nadjim Bouzidi et un hommage à l’artiste Mohamed Yargui. Concernant le menu du second site, le Théâtre Régional de Béjaïa, il y aura au programme de ce soir, toujours à partir de 20h30 : Nacer Maafa, Nadir Mouloudji, Mustapha Bouakaz, Hassen Bourai et Hamou Abdjaoui. Demain, ce sera au tour de Mourad Adouane, Nadir Ait Zenati, Ferhat Hamid, Hakim Rahmouni et Zahir Meznad de monter sur scène. Yazid Adjemi, Brahmi Ahfir, Salah Sahli, Hakim Boussekine et Rabah Hayoune animeront la soirée de vendredi et pour la soirée de samedi, il y aura au programme : Nacer Inayen, Jamarenas, Halim Houacine, TALSA, Wissem et Rahima Khefaoui . Au menu de la soirée de clôture, c’est la pièce théâtrale «Le Cadavre Encerclé» qui sera jouée pour le public, ce sera le dimanche 20 août. Soulignons qu’une conférence de presse a été animée par les organisateurs du Festival, avant-hier, à 10h00, au niveau de l’Hôtel du Nord de la ville de Béjaïa.

Источник: La Dépêche de Kabylie

DIAPO Justin Bieber se laisse pousser la moustache (et il a encore du boulot)

Sous une bonne couche de vulga­rité, Justin Bieber a lui choisi la voie du bad boy, muscles, tatouages ( et braquage ) à l’ap­pui. Mais ça, c’était avant. La star cana­dienne est appa­rue lors de la quin­zaine du Festi­val de Cannes avec un étrange duvet au dessus de la bouche. Un reste de yaourt à boire ? Une mauvaise blague à base de marqueur indé­lé­bile de la part de son entou­rage ?

Et non ! Mieux dissi­mulé que l’eau sous forme liquide sur la planète Mars, nous avons ici à faire aux premiers poils du chan­teur, visibles sans téles­cope. Un grand pas pour le garçon qui tente donc de deve­nir un

Источник: Voici

Последние публикации

Разделы